P1160903

Oui bon ce « Funday » est peut-être un peu plus évident, parce que c’est dimanche, c’est le week end, il pleut, encore, que vous avez sûrement pleins de jolis choses à faire. Des choses que vous faites traîner depuis des jours, des semaines, ou même des choses qui vous sont venues comme ça d’un coup, comme une envie de… voilà voilà.

Le dimanche, j’adore ça. Mais la chose la plus fun, c’est de faire toutes ces choses qui nous empêcheront de penser que demain, ça sera lundi. Personne n’aime le lundi, c’est un fait ! Personnellement, je n’ai pas le souvenir d’avoir connu cette fameuse « déprime du dimanche soir ». Parce que j’aime beaucoup trop le dimanche pour me laisser déprimer. C’est la journée parc, vélo, lecture, créa, copain, nourriture anti-healthy et… et… aussi un peu glandage. Parce que c’est dimanche, et qu’on a jamais eu autant pour regarder ce fameux épisode de série qui sort le jeudi soir.

Alors je décrète que le Funday #5, ce sera un dimanche. Et puis comme ça fait longtemps, et comme il pleut, mais qu’on est quand même presque en juin, je vous ai préparé un cocktail plein de soleil (non ça n’est pas un Aperol Spritz, même si c’est délicieux sur une terrasse les doigts de pieds en éventail).

Allé, on s’offre une petite cure de vacances ?

Ce cocktail n’a pas de nom, tout simplement parce que je n’en ai pas trouvé, alors ça sera une…

Presque Caïpirowska au kiwi

P1160907

Pour réaliser cette cure vitamine/alcool, il suffira de couper un kiwi bien mûr et un citron en dés (un tout petit quartier pour le citron), et de piler le tout dans un verre avec deux cuillères de sucre roux (une troisième si vous aimez les cocktails bien sucrés). Quand ça fait une purée assez grossière, on remplit le verre de glace pilée (si vous n’avez pas de petit moulin à glace pilée, on peut tout simplement broyer la glace très rapidement au mixer sans oublier de jeter l’eau, ou mettre les glaçons dans un sachet et les éclater contre un mur pour un dimanche qui défoule). On ajoute à ça 6cL de vodka, et on mélange le tout avec une cuillère à mélange (ou même une fourchette, pourquoi pas…). On ajoute deux petites gouttes d’Angostura (cette étape est facultative, même si c’est meilleur avec, ce qui est quelque peu subjectif).

P1160900

On déguste la Vodkaïpikiwi (essayez de dire ce mot beaucoup de fois à la suite !) super fraîche, et de préférence, chaussé de ses plus jolies tongs.

Et on n’oublie pas qu’il faut arrêter de ne pas aimer le lundi, il n’a rien demandé à personne, et il serait beaucoup plus facile à vivre si tout le monde était de bonne humeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *