P1160401

J’adore Paris.

J’y ai passé toutes mes années de lycéenne, et c’est avec de grands yeux que je pouvais admirer cette lumière et cette effervescence particulière qui y règne.

Maintenant à Lille, c’est toujours comme un joli voyage d’y retourner et de me laisser surprendre à nouveau, de découvrir de nouveaux endroits, de me perdre dans les rues et de flâner, en profitant de ces moments agréables, presque dépaysant, bien aidée par mes amies qui me permettent, à chaque fois, de repartir la tête pleine de jolis souvenirs. Un joli partage.

Il est toujours agréable de se balader dans une ville avec quelqu’un qui l’a connaît, justement pour ne pas rater les petites choses, les endroits où nous ne penserions pas forcément à aller tout seul ou même en touriste. En 4 jours, j’ai pu être assez ébahie pour pouvoir constituer un petit carnet de voyage (et non, ça n’est pas le sujet de ce post, mais ça arrivera très bientôt, je vous le promets).

Le sujet de ce post alors ?

Une association. Un tourbillonnement d’idée. Encore une fois, un partage. Parle t-on d’un partage passionnel quand il s’agit de l’association de deux passions différentes, deux domaines, qui, finalement, font bien de se rencontrer ?

Mon amie Julia est quelqu’un d’une créativité débordante ! Il suffit de passer une après midi ensemble pour que 1001 projets/envie de créa surviennent. Pas toujours évident de tout concrétiser, mais on fait petit à petit. A part ce métier de designer textile et plasticienne, c’est aussi une folle de thé. Non, je devrais même dire une dingue/folle, allé, foldingue, de thé. Elle les a rassemblé une fois, et elle en possédait plus que beaucoup de salons de thé… c’est pour dire l’obsession. Alors, je me suis dit que cela pourrait être bien amusant de s’unir pour créer… un cocktail au thé ! J’en ai profité pour fabriquer des petites théières, tout en tombant amoureuse de la découpeuse Cameo.

Elle a choisi le thé à la violette, j’ai choisi la vodka ! On va jouer la carte de l’originalité et l’appeler le Violet’ka (applaudissement pour cette grande trouvaille).

On y va ?

Il suffit de faire infuser du thé à la violette (à bonne température et pendant le temps indiqué sur votre sachet, enfin, pas le votre, celui du thé !). On en verse 5 cL dans un shaker, 1/2 cL de jus de citron jaune, 1 cL de sirop simple (1 dose de sucre à faire fondre dans deux doses d’eau à feu doux et à laisser refroidir, ça se conserve longtemps alors n’hésitez pas à en faire en quantité astronomique si vous en avez l’utilité), 1 cL de crème de violette. On n’oublie pas les 4 cL de vodka. Et les glaçons.

Shake shake shake !

On sert le tout sans filtrer dans un petit verre un peu régressif, pourquoi pas dans une tasse transparente ! On décore un peu la boisson avec deux rondelles de citron et…

on sirote.

Avec modération et avec un bon bouquin (une série ça marche aussi) dans un canapé. Histoire d’avoir l’impression de se faire une soirée thé/télé/mémé tout en sirotant un cocktail fleuri comme le printemps l’hiver qui règne en ce moment.

P1160410

P1160396

P1160385

Je voudrais vous parler de plein de choses cette semaine, alors je vous dis à très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *