30012016

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, en écrivant mon titre, je me suis demandé s’il fallait mettre un accent circonflexe sur le « u » de « sûrement ». Et je me suis dit que sans lui, ce mot paraîtrait un petit peu fade.

Bref.

Aujourd’hui, je me suis aussi rendue compte qu’on était en février. Ne me tapez pas, je sais que nous sommes déjà le 5, c’est juste que j’ai réalisé qu’un mois était passé depuis qu’on avait changé d’année. Dingue non ?

Cette année, j’avais décidé comme tous les ans, que « les résolutions, de toute manière, ça ne sert à rien et blablabla ». Mais intérieurement j’ai commencé à me dire : « Cette année, j’essaierais bien de faire ceci, de faire cela… ». Je faisais donc des résolutions. Des choses réalisables du genre « essayer d’avoir un peu plus de patience ». Mais, il y avait quand même des choses qui me faisaient envie. Des choses auxquelles j’avais pensé début janvier, et qui, en un mois, étaient déjà passées à la trappe.

 

Bon, je me lance. Cette année, je sais ce que je ne ferais pas :

 

05022016

  • Aller courir tous les deux jours. J’adore courir. Là n’est pas la question. Il y a tout simplement ce moment en fin de journée où la flemme et/ou procrastination et/ou appel de la vie sociale, viennent me happer. Alors, le matin, n’en parlons même pas. On y voit clairement un manque de motivation, certes. Mais en même temps, si le début d’année commençait en été, ça serait beaucoup plus simple que d’aller se cailler les miches pour chopper quelques courbatures (habiter à Lille n’aide en rien). Donc, reprendre le sport, c’est (à peu près) fait, pour le reste, j’attendrais de pouvoir respirer le printemps (et le pollen).

 

  • Du coup, on glisse doucement vers le matin. Je n’arriverais pas à me lever à 6h tous les matins. J’aimerais bien. J’aime bien avoir l’impression de faire beaucoup de choses le matin. Me lever aux aurores, profiter des premiers rayons du soleil et me réveiller tranquillement avec un thé et un petit déjeuner bien garni, faire un peu de sport (hum hum). Pas possible. En plus à 6h, il fait nuit. C’est l’hiver. Comment voulez vous que mon cerveau comprenne que parfois « nuit=va dormir », et parfois, « nuit=lève toi » ? Le fait est que je ne suis pas du matin, alors le réveil à 8/9h suffit amplement, et personne ne m’en voudra (c’est même déjà une grosse victoire personnelle).

 

  • J’aimerais lire un livre par mois. Qu’on ne se trompe pas, j’adore lire comme j’adore courir. Vraiment. Je lisais beaucoup jusqu’à mes 18 ans. Après, je suis arrivée à Lille, j’ai eu mes études bien prenantes et mon petit boulot à coté. Du coup, j’ai arrêté. Les magazines (Fricote et Néon, éternels amours), ça ne compte pas. Les livres de graphisme/illustration/cuisine/BD et consort, ça ne compte pas non plus. On parle ici de livres SANS IMAGE. Au Canada, j’avais repris la lecture. Intensément. Puis, de retour à Lille en octobre, c’était fini. Et ça me manque, mais les journées passent vite, et je trouve systématiquement autre chose à faire. En fait, j’aime lire dehors, allongée dans un parc, au soleil. Mais bon, là, c’est l’hiver.

 

  • Et en y réfléchissant, finalement, essayer d’avoir un peu plus de patience. Tout simplement parce que ça n’est vraiment pas gagné. Et puis c’est plus facile de patienter en été.

Donc, en fait, pour résumer, si le monde entier ne tient pas ses résolutions de nouvelle année, c’est tout simplement parce que l’année commence en hiver. Voilà. Si vous cherchez une solution, fêtons le nouvel an en juillet.

Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end !

2 thoughts on “Ces résolutions que je ne tiendrais sûrement pas en 2016

  1. Ne t’inquiète pas ma fille, moi aussi je voulais prendre une bonne résolution. mais je n’ai pas trouvé laquelle. Alors il n’y en aura pas. Ce qui compte c’est ce que tu fais, au moment où tu le fais et que cela t’apporte du plaisir. Je te fais de gros bisous ta mamounette qui pense souvent à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *